Transition douce et projets pour Les Jardins de Gaïa

Article mis en ligne par · 21 octobre 2020 ·

Arlette Rohmer, la fondatrice de l’entreprise de confection de thés et tisanes bio et équitables Les Jardins de Gaïa initie la transition douce qu’elle avait annoncée il y a un an au magazine Le Monde du Bio Gourmet. Après avoir structuré la direction générale de son entreprise début 2020, elle vient de créer un fonds de dotation et prépare un agrandissement de son siège alsacien.

Les Jardins de Gaïa a élargi son équipe de direction au début 2020. Arlette Rohmer a nommé sa fille Chloé Kuhlmann cogérante et Cassandre Maury directrice générale. Chloé Kuhlmann a grandi dans le monde du thé et des Jardins de Gaïa dont elle partage les valeurs. Responsable B2C, elle gère également la partie évènementielle de l’activité de l’entreprise. Cassandre Maury, en charge des achats et de la qualité de l’entreprise depuis huit ans, est une spécialiste du commerce équitable et de l’Asie notamment, engagée au sein de l’association Fairtrade International. Jérôme Dhuy, directeur adjoint depuis 2014, complète l’équipe de direction. (Photo de g. à dte : Jérôme Dhuy, Cassandre Maury, Arlette Rohmer et Chloé Kuhlmann).

Vue aérienne des Jardins de Gaïa.

Préserver l’indépendance et les valeurs

Cette organisation vise à préserver la dimension familiale et artisanale de l’entreprise ainsi que son indépendance et ses valeurs, précise un communiqué. “Le passage de relais en douceur me permet de m’investir entièrement dans la création et la recherche de beaux projets et produits, complète Arlette Rohmer. Acteur incontournable du marché du thé en France, notre défi est d’assurer notre avenir et de continuer de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des producteurs et la préservation de la nature. Implantés en campagne dans une région dynamique, nous avons à cœur de contribuer à l’essor de la région et d’être présents tant sur notre territoire que partout en France et bien sûr à l’international.” La PME emploie 80 personnes et réalise un chiffre d’affaires annuel de 12,4 millions d’euros sous les marques Les Jardins de Gaïa (thés et tisanes) et Terra Madre (épices premium). Pour répondre à l’augmentation de la demande et améliorer les conditions de travail des collaborateurs, un projet d’agrandissement du siège et site de production de Wittisheim en Alsace, où l’entreprise est basée depuis sa création il y a 26 ans, est prévu à l’horizon 2021-2022.

Accroître les engagements environnementaux et sociétaux

Entité indépendante de l’entreprise, le Fonds de dotation Les Jardins de Gaïa lancé en septembre 2020, sera le support de nouveaux engagements de l’entreprise “dans les domaines de la préservation de la nature, de l’éducation et via des actions à caractère social et culturel.” Son bureau est composé de plusieurs collaborateurs des Jardins de Gaïa, sous la présidence d’Arlette Rohmer et la direction de directrice Chloé Kuhlmann. La journaliste Marie-Monique Robin et le chanteur de reggaeTiken Jah Fakoly en sont les parrains.

Olivier Costil

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.