Sébastien Loctin en campagne pour la transparence

Article mis en ligne par · 8 décembre 2021 ·

Le président-fondateur de Biofuture (marques Quintessens et .nod) a créé le collectif En Vérité avec une dizaine d’autres marques* bio et conventionnelles pour réclamer plus de transparence sur les étiquettes.

« Les Français ont le droit de savoir ce qu’ils mangent ! Nous avons le devoir de leur dire la vérité » : c’est le titre du manifeste publié par une douzaine de marques alimentaires fédérées par Sébastien Loctin, président de Biofuture. Ses marques Quintessens et .nod portent ce texte aux côtés D’Aucy, Jardin Bio Étic, Alpina Savoie, Vrai, Sojade, Juste, Hari&Co, Babybio, Food4Good (produits de la mer) et Omie&Cie*.

Le manifeste demande un étiquetage « transparent et homogène » sur le type d’agriculture, l’origine, la présence d’additif et la qualité nutritionnelle des produits. « L’objectif est d’alerter le législateur pour qu’il acte la mise en place de règles de transparence harmonisées et obligatoires sur tous les produits. Nous souhaitons mobiliser toutes les parties prenantes (marques agroalimentaires, distributeurs, consommateurs, associations, politiques, etc.) autour de ce débat pour qu’un système plus juste, plus transparent et plus efficace voit enfin le jour. Les critères d’information seront coconstruits avec les experts référents pour chaque critère (agriculture, additif, nutrition, origine). C’est un travail collectif de longue haleine », confie le président de Biofuture.

*Mise à jour : au 28/2/2022, le collectif dénombrait une quarantaine de marques. Parmi les dernières ayant rejoint l’appel : Ekibio, AlterFood, Lobodis, Les 3 Chouettes, Mazette !  L’Atelier V*, Maison Le Goff, La Famille Teulet…

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.