Sarrasin et vaisselle comestible au menu

Article mis en ligne par · 21 octobre 2020 ·

Sur dix-huit entreprises de la promotion 2020 de l’incubateur Smartfood Paris, une poignée relèvent de la thématique “alimentation durable”. Des candidats à l’innovation culinaire inspirés par le végétal et le zéro déchet.

Première surprise, il n’y a pas que des start-up dans l’incubateur ! Par ordre alphabétique, le premier nom qui sort du millésime 2020 est bien connu des magasins bio : Atelier Sarrasin. Cette biscuiterie fondée en 1998 a rejoint la plateforme pour acquérir du savoir-faire dans un domaine nouveau pour elle, les plats préparés. En explorant le potentiel du sarrasin comme substitut à la viande, l’entreprise poursuit son projet de redévelopper en France la culture de cette plante millénaire riche en protéines et favorable à la biodiversité. Plus récente mais non moins intéressée par les plantes, la start-up Casa Veg’ propose de son côté des plats prêts à cuisiner composés de végétaux conditionnés en bocaux de verre. La marque Excellent propose des alternatives à la viande bio, françaises et respectueuses de l’environnement à partir de protéines végétales innovantes. D’autres misent sur le flexitarisme, telle Ho Hisse qui mitonne une saucisse “un tiers de viande, un tiers de légumes, un tiers de légumineuses”.

Cuisine zéro déchet

À côté du végétal, les emballages préoccupent beaucoup les nouveaux entrepreneurs. Plutôt que de les jeter, la Maison Tumulte propose de les manger. Elle travaille à la création d’une gamme de vaisselle à base de drêches, ces déchets de brasserie qui nourrissent beaucoup l’imagination des esprits créatifs en ce moment. Bubble iT! de son côté, s’attaque aux bouteilles avec une poudre permettant de gazéifier l’eau du robinet, sans plastique, sans machine, sans cartouche de CO2. Une innovation (?) qui devrait émouvoir tous ceux qui dans leur enfance ont joué aux apprentis chimistes…  Dans un autre registre, Meet My Mama est une entreprise de l’économie sociale vouée à la valorisation des compétences culinaires “de femmes immigrées ou en reconversion professionnelle” et passionnées de cuisine. Elle se présente comme un “traiteur engagé” qui promeut une cuisine zéro déchet approvisionnée en circuit court.

Olivier Costil

Pour en savoir plus
https://smartfood.parisandco.paris/

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.