Écotrophélia, l’alimentation de demain vue par les Millenials

Article mis en ligne par · 17 septembre 2020 ·
Pour les étudiants en agro, l’alimentation de demain passe par le végétal. Le concours Écotrophélia, qui distingue leurs projets les plus innovants, le confirme avec brio en distinguant Les Croc’s Magnon, un plat cuisiné qui remet au goût du jour un fruit aussi abondant que complètement oublié…

En remettant l’Écotrophélia d’Or aux Croc’s Magnon, un concept de « premier plat complet dont le gland est l’ingrédient principal », le jury national a sans l’ombre d’un doute voulu primer l’audace. Présenté par la start-up Déchênés, fondée par six étudiants de l’école nantaise Oniris et de l’École de Design de Nantes, ce plat cuisiné se présente sous forme d’une boîte en carton contenant quatre boulettes à la farine de gland, farcies aux légumes (deux petits pois et champignons, deux aux poivrons) et à la chair de lieu noir issue de chutes de filetage pour augmenter l’apport protéique. Croc’s Magnon entend ainsi remettre au goût du jour un aliment resté consommé jusqu’au XVIIIè siècle en France et aujourd’hui oublié, qui pousse en abondance sans pesticides (les chênes français produiraient chaque année 1,8 million de tonnes de glands) et riche en fibres, en vitamine et en antioxydants. Le produit n’est pas (encore) bio faute de ressource labellisée disponible. En effet, la « filière gland » reste encore à créer… En attendant, les Croc’s Magnon s’approvisionnent auprès de trufficulteurs du Sud-Ouest et font broyer les fruits du chêne par le producteur-transformateur Biogascogne. Végétarien, ce plat au goût de châtaigne légèrement torréfié ne manque pas de caractère. Nomade, il se déguste froid ou chaud directement après l’achat. C’est pourquoi Déchênés vise en priorité les rayons frais des magasins de proximité (prix public conseillé : 5,50 € les 310 grammes ; conservation : 10 jours au frigo).

Du végétal mais pas toujours bio

Ayant décroché l’or, Déchênés encaissera un chèque de 5 000 € pour amorcer son développement et surtout représentera la France aux concours Écotrophélia Europe, où les lauréats de 13 pays seront jaugés par un jury international. Cette ultime étape aura lieu cette année à Paris, les 18 et 19 octobre prochains. Remis le 3 septembre dernier à Avignon par un jury de professionnels des filières agroalimentaires, le prix Écotrophélia France a inspiré 80 projets d’étudiants en grandes écoles agroalimentaires et de design. Vingt ont été sélectionnés pour évaluation par un jury technique, 8 ont été présentés au jury national. Indicateur de tendance évident, aucun concept présenté par les étudiants cette année ne contenait de la viande… Les fruits et légumes frais et légumineuses entraient dans la composition de presque toutes les innovations. Pour les millenials, l’alimentation saine de demain passe par le végétal ! Autres caractéristiques des projets présentés : 12 innovations présentées sur 20 présentent un Nutri-Score A. La bio est significativement mais pas systématiquement présente : 35 % des concepts présentés sont bio. En revanche, 60 % des innovations revendiquent leur origine France ou leur identité régionale.

Tous les projets Écotrophélia 2020 en images

Leur Site : https://fr.ecotrophelia.org/#home

Découvrez le palmarès complet en cliquant ici

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.