Des étiquettes Planet-score bientôt en magasins

Article mis en ligne par · 17 février 2022 ·

Plus de 80 entreprises sont engagées dans l’expérimentation du système d’étiquetage environnemental Planet-score. Les kéfirs Labo Dumoulin et aides culinaires Nat Ali doivent l’apposer sur leurs produits dans les prochaines semaines.

Si ces deux marques ont la caractéristique commune d’être bio, le système d’étiquetage environnemental Planet-score concerne toutes les catégories de produits alimentaire. Les initiateurs du Planet-score se félicitent du fait que les 84 marques engagées sont issues de filières très diverses et d’avoir élaboré un système utilisable aussi bien par les TPE comme la start-up Labo Dumoulin que par de grandes entreprises. Parmi les marques qui se sont engagées, figurent ainsi Les Fermiers de Loué (qui ont testé des volailles en bio et en Label Rouge), les diverses marques propres de Monoprix (150 produits), Nutrition & Santé pour ses marques bio (Céréal Bio…) et conventionnelles (Gerblé…) et les yaourts bio Lait 2 Vaches.

3 200 produits évalués

Le Planet-score s’appuie sur l’étude de 3 200 produits « évalués sur la base de données réelles et précises qui ont été échangées et partagées avec les entreprises », a précisé Sabine Bonnot, présidente de l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab), partie prenante de la création du Planet-score, lors d’une conférence faisant un bilan de l’expérimentation de ce dispositif, ce jeudi 17 février. Celui-ci s’appuie sur 16 indicateurs regroupés en quatre blocs : santé/toxicité, biodiversité & écosystèmes, climat, ressources. « Le Planet-score est un outil de pédagogie immédiate et d’écoconception« , plaide Sabine Bonnot. La création d’un affichage environnemental des produits alimentaires est prévue par la loi relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire et à l’économie circulaire. Plusieurs dispositifs font l’objet d’une expérimentation sous l’égide de l’Agence de la transition environnementale (Ademe). Le gouvernement doit définir d’ici la fin de l’année 2022 un modèle unique pour tous les produits à l’issue de l’expérimentation en cours. Le projet Planet-score s’inscrit par ailleurs dans un cadre européen. Des modèles d’étiquetage en allemand et anglais sont en cours d’élaboration, tandis que Lidl Allemagne et le distributeur espagnol Eroski s’y intéressent. La démarche a même fait l’objet de sollicitations venant du Canada et du Brésil.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.