Comment Ekibio compte « enchanter » l’alimentation végétale

Article mis en ligne par · 3 juillet 2021 ·

Le fabricant de produits bio végétaux Ekibio (marque Priméal) a ouvert en Ardèche une unité de concassage, polissage et précuisson des céréales et légumineuses. Baptisée Wonder Grains, cette usine s’inscrit dans l’objectif affiché par la toute nouvelle signature de la marque : « enchantons le végétal ! »

ligne de précuisson Wonder Grains
La ligne de cuisson du site Wonder Grains

Implantée dans la commune de Peaugres, à proximité du siège et du centre d’innovation de Priméal, Wonder Grains permet de développer des grains de formes nouvelles, plus digestes et à cuisson rapide. « Nous avons travaillé avec les chercheurs de l’INRAE sur un process de cuisson à la vapeur la plus douce possible afin de ménager les qualités organoleptiques des matières premières », explique Claudine Damay, directrice innovation de Priméal. Opérationnelle depuis la fin 2020, Wonder Grain produit actuellement 4,5 tonnes par jour travaillé de grains cuits et a une capacité théorique de 800 kilos par heure. Elle emploie quatre personnes. Trois sont issus d’autres sites d’Ekibio, la maison-mère de Priméal. Un technicien innovation chargé du prototypage a été recruté en externe.

Démocratiser les céréales peu connues

Les premiers produits commercialisés ont fait leur apparition en rayons au printemps dernier : trois boulgours (blé, orge, petit épeautre de Haute-Provence) et trois mélanges « gourmands » précuits « pour démocratiser des céréales peu connues en les associant à des céréales plus courantes », poursuit Claudine Damay. Ces mélanges bénéficient de nouveaux emballages recyclables mis au point par l’entreprise, au design chaleureux, coloré et… transparent dans tous les sens du terme. Le packaging affiche en effet l’origine de la matière première et le lieu de fabrication (en l’occurrence 100 % France). Le site Wonder Grains fournit également des mix salades vendus en vrac en avant-première pour Biocoop. Et demain ? « Nous travaillons sur de nouvelles légumineuses. Notre outil va les rendre plus beaucoup plus accessibles et digestes grâce à la précuisson. Nous préparons des mélanges toujours plus gais et colorés », annonce la directrice innovation de Priméal.Les tests réalisés par la marque auprès de consommateurs de céréales ont fait apparaître une attente de variété, de produits nourrissants et gourmands ainsi que de praticité.

Bio, équitable et solidaire

Introductrice du quinoa en France, Priméal est la marque-phare d’Ekibio, société fondée en 1988 par Didier Perreol, qui l’a revendue en 1989 à Léa Nature Compagnie. Ekibio a réalisé 109,9 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020 (+9,4 %), dont 17 % à l’international. Priméal revendique le rang de marque la plus vendue dans les magasins bio, avec un volume d’affaires de 39 ,9 millions d’euros. La marque y revendique le rang de leader des pâtes, du riz, des céréales et du quinoa et de positions fortes dans les légumineuses, les mélanges cuisinés, conserves et soupes. « Nous disposons de douze outils industriels dont trois nous appartiennent, tous proches des zones de production », précise Thierry Chiesa, directeur général d’Ekibio. L’entreprise est aussi engagée dans 13 filières bio, équitables et solidaires et soutient des productions locales, telles que le riz de Camargue IGP ou encore les châtaignes d’Ardèche AOC. Elle s’est fixée un objectif de réinvestir 5 % de son résultat net pour développer et structurer les filières et participe à hauteur de 3 % de ce même résultat (soit environ 250 000 €) au financement d’associations locales, via la fondation Ekibio.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.