Après le sinistre, Moulin des Moines a repris son activité

Article mis en ligne par · 26 août 2022 ·

Après l’incendie qui a ravagé le siège de Moulin de Moines à Krautwiller (Bas-Rhin) dans la nuit du 5 au 6 août 2022, l’entreprise a relancé partiellement son activité à partir d’un autre de ses sites.

Le vendredi 6 août au matin au siège du Moulin Meckert-Diemer à Krautwiller, « nous n’avions même plus un stylo pour travailler ! Tout était parti en fumée », relate Alain Andreolli, directeur marketing de l’entreprise pionnière du bio, plus connue sous sa marque Moulin des Moines. Dans la nuit, les flammes avaient anéanti 95 % des 12 000 mètres carrés du siège social. La cause de l’incendie reste à ce jour indéterminée. Le site était à l’arrêt au moment du sinistre, qui n’a fait aucune victime. Mais « l’atelier de préparation, les stocks de produits finis (NDLR : quelque 3 000 palettes de biscuits, farines, céréales, etc.), la ligne d’ensachage et de conditionnement sont détruits », détaille le directeur marketing. Le bâtiment historique, qui avait survécu à un précédent incendie en 1996, a dû être démoli pour des raisons de sécurité.

Le silo et le moulin sauvés

Grâce à l’intervention des pompiers, le moulin en lui-même a échappé aux flammes. « Il faudra bien six semaines pour le débarrasser de toutes ses suies et des centaines de tonnes de ferraille du bâtiment administratif qui l’obstruent », précise toutefois le cadre dirigeant. Heureusement, le silo renfermant 1 000 tonnes de grains et de farine bio a également été épargné. De plus, de nombreuses matières premières destinées aux productions de la fin de l’année n’avaient pas été livrées. Ce qui a permis à Clément Meckert, directeur adjoint, de remobiliser les équipes sans tarder : « Nous existons depuis 50 ans, alors nous allons nous relever même si cela va prendre du temps », annonçait-il dès le lendemain du sinistre.

Pas de chômage technique

Seize jours plus tard, le 22 août, les expéditions pouvaient reprendre pour 600 références sur les 2 300 figurant au catalogue. Très rapidement, les services administratifs et la préparation des commandes ont en effet été relocalisés dans la chocolaterie de l’entreprise. Séparée du moulin par une route, elle a été préservée de l’incendie. La cinquantaine de salariés de Moulin des Moines n’ont pas été mis au chômage technique mais répartis sur différents sites du groupe ou mis en télétravail. De nombreux professionnels ont manifesté leur soutien à l’entreprise sur les réseaux sociaux. Tandis que les expéditions montent en régime semaine après semaine, Moulin des Moines se remet en marche pour la fin de l’année.

Restez informés !

Recevez en avant-première toute l’actualité du secteur.